Mangas

Les enfants de la Baleine

Les-enfants-de-la-baleine-tome-1

8/10

Hello! Hello! Je vais vous présenter un manga dont vous avez sûrement déjà entendu parler. Il s’agit « Des enfants de la Baleine » d’UMEDA Abi édité par Glénat.

Dans un monde où tout n’est plus que sable, un gigantesque vaisseau vogue à la surface d’un océan de dunes. Il abrite des hommes et des femmes capables pour beaucoup de manipuler le saimia, un pouvoir surnaturel qu’ils tirent de leurs émotions. Ce don les condamne cependant à une mort précoce.À bord de la “Baleine de glaise”, ils vivent leur courte vie coupés du reste du monde.
Jusqu’au jour où, sur un vaisseau à la dérive, le jeune Chakuro fait une étrange rencontre…

les enfants et la baleine plage

Cette lecture s’est avérée être aussi intrigante que passionnante. Dans cet univers où la mer est faite de sable, les sentiments ne semblent pas vraiment être les bienvenus. Étrange non? Mais il est évidemment difficile de les cacher complètement. Ce manga serait-il une remise en question de nos attitudes par rapport aux émotions? Bref, univers tout à fait inédit pour ma part.

Le style de dessin de ce manga me plaît énormément. Je le trouve expressif, profond, recherché. Les backgrounds, quant à eux, sont fournis et très précis.

Premier tome qui nous donne plein d’informations sans plus les expliquer et ce qui pourrait perdre certains lecteurs, cependant, il suscite fortement l’intérêt et donne envie de continuer l’histoire. Cela s’apparente à une histoire de génie mais il est encore trop tôt pour pouvoir l’affirmer. Si vous hésitez à vous lancer dans la lecture de ce manga, n’hésitez plus.

#Sian

Publicités
Mangas

Pline : L’appel de Néron

Pline (2)

7/10

Hello tout le monde! Aujourd’hui, petit commentaire sur le premier tome du manga intitulé « Pline », écrit par YAMAZAKI Mari et dessiné par TORI Miki, publié aux éditions Casterman.

Vingt ans avant sa mort dans l’éruption du Vésuve, Pline se rend en Sicile pour mesurer l’ampleur des destructions occasionnées par une éruption volcanique. Il y rencontre Euclès, jeune homme qui vient de tout perdre et qui, peu à peu, deviendra son scribe. Durant toutes les années qui suivent, et jusqu’à la mort de Pline, Euclès sera à la fois le témoin privilégié de son génie et le spectateur étonné de son quotidien rythmé par une curiosité insatiable, parfois au mépris des obligations propres à ses charges publiques.

pline-1-ext-1 (2)

Cette lecture s’est révélée assez différente des autres. Nous sommes bien dans un style manga historique mais j’ajouterais historique hypothétique. Pline, le personnage principal a existé, certes, mais il ne reste de lui que peu traces. Par conséquent, les auteurs ont dû combler les trous avec leur imagination. Les auteurs ne cherchent aucunement à dissimuler cela, ils font preuve d’une grande transparence à ce sujet au début du livre.

Je n’ai pas lu ce manga en une fois car il m’a semblé plus dense que les autres. Cet échelonnement m’a permis de mieux apprécier la lecture. En effet, j’avais commencé à lire cette oeuvre comme une aventure et ce fut une grosse erreur parce que pour une aventure, ne nous mentons pas, cela manque cruellement d’action et d’avancement. Alors que si on lit cette oeuvre comme une découverte des pensées et des réflexions de Pline, la lecture semble nettement plus intéressante. On ressent l’inspiration puisée dans les œuvres de Pline lui-même (comme par exemple: Histoire naturelle).

Voilà une lecture que je recommanderais sans hésiter, surtout aux amoureux de la période antique. La précision des dessins ne pourra qu’impressionner les lecteurs (mélange entre manga et comics je trouve) et l’histoire vous plonger 2000 ans en arrière.

#Sian

Mangas

Deathtopia : Tome 01

Deathtopia_tome_01

8/10

Salut à tous et surtout BONNE ANNÉE! Aujourd’hui, je vais vous parler d’un manga des éditions Soleil écrit et dessiné par YAMADA Yoshinobu .

Résumé:

Kô Fujimura, un jeune homme de 19 ans, est admis aux urgences les yeux ensanglantés après avoir été renversé par une voiture. Les médecins parviennent à sauver sa vue, mais depuis l’opération, il est doté d’un étrange pouvoir de perception : il a le don de voir ceux qui ont « quelque chose en plus ». Il va alors mettre sa nouvelle faculté au service de trois jeunes et belles policières qui tentent d’élucider d’horribles et mystérieux meurtres.

Le titre, Deathtopia, est déjà annonciateur de bonne humeur … Je tiens à préciser que ce manga est une histoire policière classique mais parlant de crimes horribles et proposant des images vraiment explicites de ceux-ci. Âmes sensibles passez votre chemin.

L’histoire en elle même est très bien ficelée et agréable à lire quelques petits moments ecchi sont présents entre les scènes un peu gores sûrement dans le but de faire redescendre la pression chez le lecteur.

Les dessins, quant à eux, sont vraiment très jolis et les backgrounds sont présents et bien réalisés .

2dbdb5dd46ba9bec673b6275e200492c55f70123_hq
J’ai tout de suite été pris dans cette intrigue qui attise notre curiosité. En effet, certains indices sont donnés pour nous permettre de réfléchir à la suite sans en dire trop.

Je recommande vraiment ce manga aux personnes MAJEUR qui ne sont pas trop sensibles :-).

Merci à tous

Youwez

Mangas

Brynhildr in the darkness tome 1

Couv_195236

7/10

Hello tout le monde! Enfin une nouvelle critique! Nos vies personnelles, ces derniers temps, ne nous ont malheureusement pas permis de lire. Mais voilà, maintenant nous nous y remettons et avec une lecture de manga plutôt intrigante et très intéressante. Il s’agit de « Brynhildr in the darkness » écrit par Lynn Okamoto et publié par les éditions Tonkam.

Lorsqu’il était enfant, Murakami passait son temps avec une fille nommé Kuroneko. Celle-ci croyait en l’existence des aliens et un jour, elle décida de la lui prouver. Mais un accident arriva : Murakami est grièvement blessé et Kuroneko meurt. Les années passent, sans que Murakami ,ne puisse oublier son amie et continue de chercher des preuves quant à l’existence des aliens. Un jour, une jeune fille nommée Kuroha Neko fait son apparition en tant que nouvelle élève dans sa classe. Pensant son amie vivante, il la questionne, mais malgré leur troublante ressemblance, il s’avère que la jeune fille ne connaît pas Murakami. Seulement, elle lui révèle qu’un accident le concernant allait bientôt avoir lieu…

PlancheA_195236

Pour ce manga, je ne pourrai pas vous dire que sa couverture m’a attirée au premier regard et donc que je n’ai pu m’empêcher de le lire. Non! J’aurais pu passer pas mal de fois devant sans jamais être tentée car la couverture me paraissait quelconque. Mais Youwez m’a donné le livre en me demandant de le lire comme j’avais un peu de temps et heureusement! Bon autant vous le dire, on n’est pas vraiment plongé dans une ambiance propice à la gaieté: l’histoire commence par un décès et ceux-ci s’enchaînent. On y retrouve quand même une combinaison d’humour et de sensibilité pour alléger le tout. L’histoire est prenante, remplie d’intrigue et de suspens ce qui nous donne simplement envie d’en savoir plus, de comprendre qui est cette jeune fille mystérieuse et ce qui va lui arriver. Même si la couverture ne m’avait pas attirée, je dois bien avouer que les dessins sont très beaux, ils sont bien travaillés ainsi que les backgrounds.

Je recommande cette lecture mais gardez à l’esprit que c’est un seinen. Certaines images sont sanglantes et d’autres un peu osées.

Bisous #Sian

Mangas

To the abandoned Sacred Beasts

abandoned-sacred-beast-1-pika

Note : 7/10

Bonjour à tou(te)s, pour mon premier post sur ce blog je vais aborder la série qui a fait parler d’elle ces dernières semaines jusqu’à sa sortie ce 04/10 avec deux tomes :

« To the abandoned sacred beasts » du bien connu duo MAYBE !

L’histoire se déroule à une époque que l’on pourrait apparenter à notre 19è siècle, à la suite d’une guerre dont l’un des peuples, le Nord, utilisa des « Divins », humains capables de se métamorphoser en monstres mythologiques.
Le monde étant en paix, ces guerriers, pourtant appréciés à la fin des hostilités, vivent désormais en paria, et beaucoup ont sombré du côté obscur…pour diverses raisons : vols suite au besoin d’aider financièrement un village et ses habitants, la folie d’après guerre sans combats, le fort désir de justice,…

C’est là qu’entre en scène notre héros, Hank, ancien commandant de cette unité de Divins, et qui est chargé par serment de supprimer tout Divin qui se serait écarté du chemin de la raison. Il en est d’ailleurs un lui-même, pouvant se transformer en loup-garou la nuit.
Il est rejoint dans son périple par Charlotte, elle-même la fille d’un Divin, abattu par notre Hank….Cette dernière est donc en quête de vérité quant au passé de son père et les raisons de son meurtre.

Ce premier tome pose bien les bases scénaristiques, mais il figure beaucoup de zones d’ombre, et les courts chapitres dédiés à l’élimination d’un Divin à l’autre sont, pour ma part, assez (trop) rapides. Paradoxalement ce premier tome est donc assez haletant en action, mais pourtant assez lent niveau développement… nous n’en apprenons guère sur le passé de Charlotte ou Hank.
L’apparition du protagoniste principal, Kane Madhouse (son nom en dit déjà long sur ses desseins…,) ennemi de Hank, en fin de tome, n’étonnera non plus personne.

Il faudra attendre quelques chapitres dans le tome 2 pour en savoir plus sur cette fameuse unité de Divins, sur Kane, et encore, les auteurs sont assez avares.

téléchargement
Ce tome 2 révèle plus de détails mais toujours en laissant des portes ouvertes et nous laisse bien sur notre faim avec le dernier chapitre.


Petit manque d’originalité avec l’anti-héros Kane, qui a comme plan de détruire la paix en place et de dominer avec les Divins, bref du déjà vu, reste à voir comment la suite va être amorcée !
Autres clichés, Kane le méchant vampire immortel VS le héros loup-garou, ou encore l’assistante avec une poitrine débordante, amourachée du héros…

Niveau graphisme on peut dire que c’est réussi, les scènes de combat ne sont pas grossières, même si nous n’avons droit qu’à des échanges de quelques pages. Les créatures ont, pour certaines un beau design, sans non plus être exceptionnelle (j’ai déjà vu des plus beaux loups-garou).

En ce qui concerne l’édition, Pika fait du bon travail comme d’habitude, même si on se demande pourquoi ces tomes sont plus chers, car rien ne présente la nécessité des centimes en plus…

+ Lecture agréable sans pour autant avoir été « séduit » mais bon potentiel pour la suite de l’histoire, reste à voir comment cela va évoluer

+ Graphisme et scènes de combat agréables, même si elles sont vite expédiées

– Assez lents au niveau du développement, surtout après deux tomes

– Clichés niveau « méchant », héros/anti-héros, bonnet F++ de l’assistante

Shinobinoir

Mangas

One shot : Our Summer Holiday

Image result for our summer holidays scan

« Le plus sûr moyen de se tromper toujours est de croire que l’on ne se trompe jamais. »

Je ne m’attendais pas à grand chose vis-àvis de ce One-Shot si ce n’est une belle lecture détente. La couverture trompeuse me laissait entrevoir une histoire d’amour teinté de tendresse et autres niaiseries habituelles. Peut-être me suis-je formaté vis-à-vis des codes habituels du manga.

Du côté du chara-design nous avons droit à un dessin relativement épuré posant la douce ambiance d’un songe d’été. Le découpage des cases est relativement standard, mais qui renforce justement ce côté sans prise de tête.

PAS DE SPOIL

Related image

L’histoire ( AH OUI l’histoire 😀 ) est loin d’être aussi candide que ne le laisse présager la couverture. Les situations réalistes auquels seront confronté les enfants nous montrent à quel point la vie peut se montrer injuste envers certains.

J’ai particulièrement aimer ce one-shot car il sort vraiment des sentiers battu de par les décision scénaristiquede l’auteur.

 

 

Je vous recommande particulièrement cette lecture

 

Bonne lecture !

Synchra

 

 

Mangas

Fûka Tome 01 : Un peu de musique ?

Fuka

9/10

Waw! C’est toujours aussi agréable de lire un manga de Kouji Seo et cette fois-ci c’est Fûka qui est mis à l’honneur .

Résumé :

Suite au départ de ses parents pour les États-Unis, Yû commence une nouvelle vie à Tokyo avec ses trois sœurs. Le garçon taciturne vit collé à son smartphone jusqu’à sa rencontre avec Fûka, une jeune fille dingue de musique, qui se balade les écouteurs vissés sur ses oreilles. Tout semble les séparer, mais Yû cache une sacrée carte dans son jeu… Après un premier contact explosif, Fûka va bouleverser son quotidien, pour le meilleur… et pour le pire  !

Avis :

Tout d’abord, je reste encore une fois bluffé par la qualité des dessins qui sont juste de vraies perles. On ressent vraiment les émotions des personnages, il n’aura suffit que d’un regard sur leurs yeux pour me faire voyager dans l’univers de cette série .

La preuve en image :

Fuka ( Gros plan )

Regardez moi ces yeux !

Concernant l’histoire et l’intrigue, on reconnait la patte de l’auteur et ces petites habitudes scénaristiques qu’il aime utiliser. Sinon, c’est une histoire qui m’a fait rire de part ses petits traits d’humour situés avec parcimonie par-ci par-là . Dans ce premier tome, on ressent un sentiment de légèreté en découvrant les cases de chaque page.

Seul petit bémol , vu que c’est un manga basé sur la musique je trouve que l’on rate une partie de l’histoire ou du moins certaines scènes pourraient avoir moins d’impact. Je vous conseille donc de regarder également l’animé que j’ai commencé et qui est vraiment agréable à regarder.

Pour moi, c’est encore une super série qui va rejoindre les autres dans ma mangathèque à côté de leurs sœurs d’auteur telles que « a town where you live  » ou « Suzuka ». Cela dit en passant, pour ceux qui ont lu « Suzuka », Fuka l’héroïne de cette série est sa fille pour la petite info .

Sur ce je vous laisse. Merci de nous suivre sur notre blog et sur les réseaux sociaux. Ça nous fait plaisir de voir que certaines personnes s’intéressent à nos critiques.

Bientôt de nouvelles choses arriveront et aussi de nouveaux concepts.

Via Felicia

#Youwez