Mangas

To the abandoned Sacred Beasts

abandoned-sacred-beast-1-pika

Note : 7/10

Bonjour à tou(te)s, pour mon premier post sur ce blog je vais aborder la série qui a fait parler d’elle ces dernières semaines jusqu’à sa sortie ce 04/10 avec deux tomes :

« To the abandoned sacred beasts » du bien connu duo MAYBE !

L’histoire se déroule à une époque que l’on pourrait apparenter à notre 19è siècle, à la suite d’une guerre dont l’un des peuples, le Nord, utilisa des « Divins », humains capables de se métamorphoser en monstres mythologiques.
Le monde étant en paix, ces guerriers, pourtant appréciés à la fin des hostilités, vivent désormais en paria, et beaucoup ont sombré du côté obscur…pour diverses raisons : vols suite au besoin d’aider financièrement un village et ses habitants, la folie d’après guerre sans combats, le fort désir de justice,…

C’est là qu’entre en scène notre héros, Hank, ancien commandant de cette unité de Divins, et qui est chargé par serment de supprimer tout Divin qui se serait écarté du chemin de la raison. Il en est d’ailleurs un lui-même, pouvant se transformer en loup-garou la nuit.
Il est rejoint dans son périple par Charlotte, elle-même la fille d’un Divin, abattu par notre Hank….Cette dernière est donc en quête de vérité quant au passé de son père et les raisons de son meurtre.

Ce premier tome pose bien les bases scénaristiques, mais il figure beaucoup de zones d’ombre, et les courts chapitres dédiés à l’élimination d’un Divin à l’autre sont, pour ma part, assez (trop) rapides. Paradoxalement ce premier tome est donc assez haletant en action, mais pourtant assez lent niveau développement… nous n’en apprenons guère sur le passé de Charlotte ou Hank.
L’apparition du protagoniste principal, Kane Madhouse (son nom en dit déjà long sur ses desseins…,) ennemi de Hank, en fin de tome, n’étonnera non plus personne.

Il faudra attendre quelques chapitres dans le tome 2 pour en savoir plus sur cette fameuse unité de Divins, sur Kane, et encore, les auteurs sont assez avares.

téléchargement
Ce tome 2 révèle plus de détails mais toujours en laissant des portes ouvertes et nous laisse bien sur notre faim avec le dernier chapitre.


Petit manque d’originalité avec l’anti-héros Kane, qui a comme plan de détruire la paix en place et de dominer avec les Divins, bref du déjà vu, reste à voir comment la suite va être amorcée !
Autres clichés, Kane le méchant vampire immortel VS le héros loup-garou, ou encore l’assistante avec une poitrine débordante, amourachée du héros…

Niveau graphisme on peut dire que c’est réussi, les scènes de combat ne sont pas grossières, même si nous n’avons droit qu’à des échanges de quelques pages. Les créatures ont, pour certaines un beau design, sans non plus être exceptionnelle (j’ai déjà vu des plus beaux loups-garou).

En ce qui concerne l’édition, Pika fait du bon travail comme d’habitude, même si on se demande pourquoi ces tomes sont plus chers, car rien ne présente la nécessité des centimes en plus…

+ Lecture agréable sans pour autant avoir été « séduit » mais bon potentiel pour la suite de l’histoire, reste à voir comment cela va évoluer

+ Graphisme et scènes de combat agréables, même si elles sont vite expédiées

– Assez lents au niveau du développement, surtout après deux tomes

– Clichés niveau « méchant », héros/anti-héros, bonnet F++ de l’assistante

Shinobinoir

Publicités
Mangas

One shot : Our Summer Holiday

Image result for our summer holidays scan

« Le plus sûr moyen de se tromper toujours est de croire que l’on ne se trompe jamais. »

Je ne m’attendais pas à grand chose vis-àvis de ce One-Shot si ce n’est une belle lecture détente. La couverture trompeuse me laissait entrevoir une histoire d’amour teinté de tendresse et autres niaiseries habituelles. Peut-être me suis-je formaté vis-à-vis des codes habituels du manga.

Du côté du chara-design nous avons droit à un dessin relativement épuré posant la douce ambiance d’un songe d’été. Le découpage des cases est relativement standard, mais qui renforce justement ce côté sans prise de tête.

PAS DE SPOIL

Related image

L’histoire ( AH OUI l’histoire 😀 ) est loin d’être aussi candide que ne le laisse présager la couverture. Les situations réalistes auquels seront confronté les enfants nous montrent à quel point la vie peut se montrer injuste envers certains.

J’ai particulièrement aimer ce one-shot car il sort vraiment des sentiers battu de par les décision scénaristiquede l’auteur.

 

 

Je vous recommande particulièrement cette lecture

 

Bonne lecture !

Synchra

 

 

Mangas

Fûka Tome 01 : Un peu de musique ?

Fuka

9/10

Waw! C’est toujours aussi agréable de lire un manga de Kouji Seo et cette fois-ci c’est Fûka qui est mis à l’honneur .

Résumé :

Suite au départ de ses parents pour les États-Unis, Yû commence une nouvelle vie à Tokyo avec ses trois sœurs. Le garçon taciturne vit collé à son smartphone jusqu’à sa rencontre avec Fûka, une jeune fille dingue de musique, qui se balade les écouteurs vissés sur ses oreilles. Tout semble les séparer, mais Yû cache une sacrée carte dans son jeu… Après un premier contact explosif, Fûka va bouleverser son quotidien, pour le meilleur… et pour le pire  !

Avis :

Tout d’abord, je reste encore une fois bluffé par la qualité des dessins qui sont juste de vraies perles. On ressent vraiment les émotions des personnages, il n’aura suffit que d’un regard sur leurs yeux pour me faire voyager dans l’univers de cette série .

La preuve en image :

Fuka ( Gros plan )

Regardez moi ces yeux !

Concernant l’histoire et l’intrigue, on reconnait la patte de l’auteur et ces petites habitudes scénaristiques qu’il aime utiliser. Sinon, c’est une histoire qui m’a fait rire de part ses petits traits d’humour situés avec parcimonie par-ci par-là . Dans ce premier tome, on ressent un sentiment de légèreté en découvrant les cases de chaque page.

Seul petit bémol , vu que c’est un manga basé sur la musique je trouve que l’on rate une partie de l’histoire ou du moins certaines scènes pourraient avoir moins d’impact. Je vous conseille donc de regarder également l’animé que j’ai commencé et qui est vraiment agréable à regarder.

Pour moi, c’est encore une super série qui va rejoindre les autres dans ma mangathèque à côté de leurs sœurs d’auteur telles que « a town where you live  » ou « Suzuka ». Cela dit en passant, pour ceux qui ont lu « Suzuka », Fuka l’héroïne de cette série est sa fille pour la petite info .

Sur ce je vous laisse. Merci de nous suivre sur notre blog et sur les réseaux sociaux. Ça nous fait plaisir de voir que certaines personnes s’intéressent à nos critiques.

Bientôt de nouvelles choses arriveront et aussi de nouveaux concepts.

Via Felicia

#Youwez

Mangas

Iris zero : Tome 01

iris-zero-1-doki

7/10

Coucou otabookeur/otabookeuse,

Aujourd’hui, je vais vous parler de Iris zéro un manga assez sympathique que j’ai découvert il y a peu .

Résumé :

Pour échapper aux brimades de ses camarades de classe, Tôru a une philosophie : s’exposer un minimum aux regards des autres. Car dans un monde où chaque enfant possède désormais « l’Iris », la faculté de « voir » des choses, il est l’exception qui confirme la règle. Se faire oublier est pour lui une question de survie. Mais tout bascule pour Tôru le jour où Koyuki Sasamori, une des filles les plus populaires du collège, fait irruption dans sa classe pour lui demander une faveur.

Violemment tiré de sa tour d’ivoire, Tôru se retrouve alors à la croisée de tous les regards…
Avis :
Je trouve que l’histoire démarre bien (ironie) avec un garçon rejeté de tous et qui essaie de fuir tout le monde, ou du moins se cacher du monde. Mais tout à coup, il est mis sur le devant de la scène. Toru est vraiment un personnage agréable à découvrir on sent qu’il a eu un passé difficile et cela change de certains héros parfaits sur tous les plans .Sinon, il y a quand même une petite particularité: ils ont décidé de faire un manga « sex-appeal zero » . C’est-à-dire qui ne contient aucun plan culotte ou décolleté BEAUCOUP trop voyant. Il y a juste une histoire sympa sans chichi.

Les dessins quand à eux sont classiques mais ça ne m’empêche pas de les apprécier. Un peu de simplicité que diable!

Je vous le conseille fortement , je vous laisse Via Felicia.

#Youwez

Mangas

« Flying Witch » comme un air de magie dans l’air ?

flying-witch-manga-volume-1-simple-276881

9/10

Après une longue journée de travail, rien de tel qu’une lecture rafraîchissante pour passer une bonne soirée (Non on ne parlera pas de manga sur le vin =p )

Le manga dont je parlerai aujourd’hui est « Flying Witch » le petit nouveau de chez Nobi Nobi!

Synopsis :

 » À 15 ans et selon la coutume des sorcières, la jeune Makoto doit quitter le cocon familial et prendre son indépendance. Elle quitte Tokyo avec son chat noir, Chito, et part dans le nord-est du Japon où elle est hébergée chez ses cousins Kei et Chinatsu. Elle y découvre les petits plaisirs d’une vie plus proche de la nature, où le temps semble s’écouler plus doucement. Mais le quotidien à la campagne ne s’annonce pas de tout repos car, Makoto est une apprentie sorcière très étourdie qui a bien du mal à cacher sa nature ! »

Avis:

L’univers et l’histoire mise en place par Chihiro Ishizuka vous berce tout le long de ce tome, si bien que quand viens la dernière page, un sentiment de manque se fait sentir…

L’ambiance particulièrement zen et l’histoire sans prise de tête, ont fait mouche chez moi. Il m’a été fort agréable de suivre le nouveau quotidien de Makoto dans son nouveau chez elle et de voir les situations incongrues que peut provoquer la magie au sein d’un foyer

Le dessin lui est très simple et doux pour renforcer le sentiment de paix durant la lecture, cependant quelques case me semble un peu vide au niveau du fondCafdfpture

Flying Witch © Chihiro Ishizuka / Kodansha Ltd.

L’histoire, quant à elle, s’installe tout doucement et c’est avec grand plaisir que je lirai la suite des aventures de Makoto 😉

La couverture que nous offre Nobi Nobi! est très jolie et est assez représentative de ce qu’il se passe une fois le manga ouvert. Le papier quant à lui est d’assez bonne facture 😉

Point Positif :

  • L’auteur prends le temps de planter le décor
  • Ressemble à Yotsuba (C’est très positif pour moi 😀 )
  • un chara-design adapté à l’oeuvre

Point négatif :

  • background un peu vide
  • C’est déjà fini ?

#Synchra

Mangas

Mushoku Tensei : Tome 01

mushoku-tensei-1-doki

8/10

Bien le bonjour tout le monde!

La critique d’aujourd’hui portera sur « mushoku tensei », un seinen des éditions Doki Doki .

Résumé :

Pour ce loser anonyme, les 34 années de son existence auront été un ratage total. Lorsqu’il est renversé par un camion fou, il s’attend à finir six pieds sous terre… mais le voilà redevenu bébé ! Désormais appelé Rudeus Greyrat, Il s’est réincarné dans un monde d’épées et de sortilèges, où il va apprendre à maîtriser l’art délicat de la magie, pour lequel il semble avoir un don particulier. Car cette nouvelle vie, Rudeus est bien décidé à ne pas la gâcher ! Et cet enfant qui va grandir sous nos yeux est encore loin de se douter des dangers qu’il va bientôt rencontrer !

L’intrigue : je trouve le principe original. Le fait d’avoir un petit garçon avec les souvenirs d’un homme de 34 ans donne des situations bien drôles et celles-ci ne sont pas trop dérangeantes​. Certaines « scènes  » m’ont d’ailleurs fait beaucoup rire. Les personnages sont peu développés pour l’instant mais l’histoire ne fait que commencer 😉 .

Les dessins sont très agréables à regarder les backgrounds représentant principalement la campagne dans ce premier tome sont très bien réalisés. Sinon niveau cara design, les personnes sont assez épurées, ce qui leur donne un aspect fin . J’aime particulièrement les vêtements de la maîtresse de magie .

Une très bonne série que je recommande aux fans de magie. Ce manga est fait pour vous avec un petit côté psychologique qui n’est pas de trop .

Bon je vous laisse , c’était Youwez

Via Felicia

Mangas

Love X Dilemma : Tome 01

love-x-dilema-1-delcourt

8/10

Coucou les gens!

Aujourd’hui, on va parler d’une histoire avec, comme dit dans le titre, un dilemme amoureux : Love X Dilemma par Kei Sasuga aux éditions Delcourt/Tonkam.

Résumé :
Natsuo, lycéen, est secrètement amoureux de Hina, sa pétillante prof d’anglais, qui a beaucoup de succès. Lors d’une soirée « group-dating », il rencontre Rui, une lle guère sociable, avec laquelle il couche tout de go pour palier l’ennui ! Peu de temps après, son père lui annonce qu’il va se remarier avec une femme ayant deux lles… qui ne sont autre que Rui et Hina ! La cohabitation sous un même toit s’annonce compliquée et mouvementée. Entre non-dits et sentiments malmenés, les héros devront apprendre à gérer une situation peu commune…

Quand il s’agit d’histoire d’amour, le point principal c’est de bien poser les bases et ensuite de tenir le lecteur par un mélange de faits et de suspense . Et là, je dois dire que c’est plutôt bien réalisé. Le manga est fluide et agréable à lire donc on se laisse vite prendre au jeu.

Concernant le dessin, il est agréable à voir , les traits sont fins donnant ainsi un effet éclairé.

Sinon on reste sur un shonen romance classique avec ses codes et scènes  » obligatoires » mais abordant des sujets plus adultes.

Fan de romance faites vous plaisir moi je pense continuer la série.

Je vous laisse et Via Felicia 😋

C’était #Youwez