Animés/Films

School Days

schooldays

12 séances de psychanalyse plus tard…

Cet anime est renversant de par son évolution, au fil des épisodes, on passera d’un anime presque mièvre ou Makoto tombe amoureux d’une fille timide à la poitrine (insérer synonyme de gargentuesque) de son lycée, et le plus beau, c’est qu’elle l’aime aussi (blablablabla).
Par la suite, cette relation changera, nous laissant admirer la stupidité oisive du personnage principal et son incapacité maladive à dire non à un individu du sexe opposé. C’est aussi l’arrivée du Fan-service (Un Peu, Beaucoup, A la folie), on se rend compte au passage que la sexualité est totalement débridée et qu’il n’y a pas une fille pour redorer le blason.
La fin de l’anime est déroutante, on passe du style shonen (ECCHIIIIIIIIIII) à un style seinen qui laisse les yandere avoir libre cours à leurs imaginations….
En conclusion, je pense que ce n’est pas un anime à mettre dans toutes les mains, il est choquant et terriblement dur. Le héros qu’on trouvait si attachant au début fini comme le pire des salauds (et c’est bien fait ).
Ma cote (6/10) aurait été beaucoup plus dur s’il n’y avait pas eu cette fin tellement abracadabrante, car le fan-service c’est bien un moment mais, il ne faut pas « pousser bobonne dans les orties surtout si elle a pas mis sa culotte », Je pense avoir arreter de compter les culottes en question vers la moitié de la série.
Bon visionnage à ceux qui ne l’ont pas encore vu, quant à moi je retourne chez le psy pour digérer la fin de l’anime.

#Synchra

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s